Archives pour la catégorie Séjours d’hiver

Jour 6

Dernière journée pour les valeureux écuyers qui pendant une semaine ont pu apprendre et développer les valeurs chevaleresques qui les ont conduits à leur adoubement !

A bientôt pour de nouvelles aventures !

Joanna du Nord-Est, Valentine du Nord-Ouest de la montagne, Jeanne d’Egrève, Arthur le Daron, Mohcine le Robuste, Marine du Poussin, Anna Bandana, Jesse le téméraire, Tristan le Preste, Blanche la déterminée, Charlotte l’Ambitieuse, Rachel la Rêveuse, David le Hardi, Laetitia au Coeur Ardent, Dame Corinne louve du Valgaudemar, Christine la Généreuse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 5

Ce matin, nous nous levâmes à 8h20 au son de la musique du troubadour, prêts à manger la nourriotte du petit déj. Nous fîmes ensuite nos services d’écuyers, et rangeâmes nos chambres (c’est bien parce que nous sommes obligés de le faire 😊). Nous réalisâmes ensuite l’épreuve chevaleresque du jour : une histoire de dragons aveugles, de princes et de princesses, et bien sûr d’écuyers.

Nous continuâmes la déco des boucliers (bravo aux écuyers, rois de l’art 😊) et nous fîmes des jeux. Nous allâmes ensuite préparer nos affaires pour l’aventure skieuse avant de prendre plaisir tout au long du banquet qui nous attendait.

Nous partîmes ensuite récupérer les skis et… nous skiâmes, en deux groupes. Le premier prit un téléski surnommé « le téléski de la mort » ou « le tire-fesse de la plaisanterie ». Arrivés au sommet, trois preux apprentis chevaliers s’aventurèrent courageusement dans la poudreuse pendant que les autres filaient comme des flèches pour les rattraper. Cette quête fût répétée maintes fois jusqu’à ce que les « oufs » que nous sommes furent enfin crevés. Dans le deuxième groupe, les apprentis chevaliers s’exercèrent sur les pistes vertes…

La veillée qui nous attend ce soir a été préparée par nous-mêmes !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jour 4

Wesh la mifa (= famille) !!

Nous nous reveillâmes ce matin au doux son de la mélodie du ménestrel. Après avoir graillé en duspy (verlan de speed = rapidement 😊), nous entreprîmes, plein d’entrain, de terminer nos boucliers, tandis que certains jouaient. Avant ça, on a quand même pu checker les nouvelles de la family et des fréros (eh on est sérieux ou pas 😊). Puis, on s’est hâté de préparer notre accoutrement en vue de l’après-midi bien géchar (= chargée 😊). On est ensuite monté dans les grosses caisses de compet’ des monos (trop le swag).

On s’est grave bien ambiancés (la musique de Games of Thrones était fort appréciable pour notre ouïe délicate). T’as capté, on est arrivé en be-bom à la station (ça rime, t’as vu 😊).

On a graillé again : nous mangeâmes un succulent, que dis-je, un merveilleusement respectablement délicieux cake préparé par les rugueuses (à cause de l’overdose de gel hydro-alcoolique 😊) mais bienveillantes mains de Christine la généreuse et de David le hardi 😉

Puis, beng beng : deux groupes et une aprem de ski de fond dans la snow (= neige 😊). C’était la folie, t’as bien capté. Les rocambolesques chutes de nos confrères écuyers firent office de divertissement au reste de la confrérie (en effet, certains avaient trop pris la conf 😊). C’était excellent.

Puis, on est rentrés bien au chaud et bien fatigués de cette grosse journée. On s’est préparé et on a re-graillé. Le diner était délicieux (pizzas maison : la nourriture a coulé à flots : j’me ressert et j’pense à toi 😊). Cool Raoul, ça roule ma poule !

Puis, c’est parti pour la veillée de folie, grave stylée ! On a retrouvé nos confréries de début de semaine (les braves, les vaillants et les valeureux). Nos capacités intellectuelles et stratégiques ont été mises à l’épreuve. Il a fallu commencer par rentrer dans la veillée (mot de passe difficile à trouver, pire que la grosse dame dans Harry Potter !). Puis nous avons répondu à une série d’énigmes, combattus aux échecs, testé nos connaissances culinaires auprès de la souillarde de la demeure (heureusement qu’il y avait les épices au Moyen-Age, pour cacher le goût de la viande avariée 😊)…

Allez, au dodo ! On se retrouve demain !

PS : Corinne a une capacité d’éloquence incroyable et incomparable (zoubi = bisous les meufs 😊).

PS 2 : Il a fallu faire un massage cardiaque à Laeti au sol elle a cru mourir 😊

PS 3 : On a oublié de vous dire que pendant la rando de dimanche au Touret, alors qu’on marchait dans la forêt enneigée, un chamois a débaroulé de la pente et est passé au milieu de nous, écuyers médusés !!!!!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Jour 3

Aujourd’hui était une journée en intérieur. Nous nous sommes levés à 9h (car la journée d’hier, comme vous le savez, était épuisante 😊 😊 😊) et nous avons effectué nos tâches du jour (en bons maitres-queux, vaisseliers, panetiers, bourdaloutiers, valets et l’indispensable bat-bout), mais ça va, c’était pas trop dur !

Puis nous avons lancé officiellement l’atelier « décoration des boucliers » à l’aide de peinture acrylique et de scotch principalement. Les écuyers doivent être non seulement sportifs mais également doués en peinture ! Ensuite, pris au dépourvu (c’est faux, c’était prévu 😊), nous avons mangé un pique-nique sur la moquette de la salle du banquet afin de ne pas avoir à ranger tout le matériel sur les tables.

Après un temps calme, les écuyers artistes que nous sommes avons chanté et joué de la musique (guitare, piano et ukulélé) et également continué à décorer nos boucliers. Il a commencé à neiger, donc tout le monde était de bonne humeur !!! Ensuite, nous avons mangé en équipe pour préparer une veillée. Si ça vous intéresse, le menu du soir, c’était salade d’endives au roquefort, quenelles, quinoa/champignons et mont blanc 😊 Et pour la veillée, nous avons regardé « Alex, le destin d’un Roi ». C’était super !

Les apprentis chevaliers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Jour 2

Dring dring dring !

Les braves écuyers se réveillèrent dès 7h15 pour faire la grande marche de combat !

Ils furent prêts à affronter les nombreux périples, traversant avec courage la tempête de neige, la grêle jusqu’aux trombes d’eau, accompagnés du chevalier montagnard, Sieur Jean-Baptiste, qui les guida jusqu’au bout. Même si les écuyers furent persévérants, courageux, motivés, habiles, il y eut un moment où tous furent épuisés, mais revigorés par la veillée consacrée à l’histoire du soir, avant d’aller dormir comme des loirs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Jour 1

Oyez, Oyez !

Ecuyers et et-cuillères !

Bienvenue au châsteau de la boussole !

Mais qu’est-ce que c’est morbleu ? Nous y arrivasmes ma foi hier matin, nous fusmes accueillis chaleureusement et nous fismes connaissance avec nos autres compères écuyers. Nous prismes également nos quartiers dans nos modestes chambrées (notez l’ironie). Après un merveilleux festoyage, nous entamasmes la queste, en participant à des épreuves d’agilité, d’observation, d’endurance, de courage, de persévérance, de patience. En effet, il faut préciser que nous sommes à la recherche de valeurs chevaleresques pour devenir de preux, valeureux, vaillants, courageux et braves chevaliers.

Nous devions prouver que nous étions capables de suivre l’entraînement intensif qui nous attendait cette courte semaine. Bien heureusement, c’est avec brio que se conclurent des épreuves, et c’est récompensés par un bon goûter que nous rentrâmes nous reposassier.

Cuisine et blasons nous menèrent au repas (ah oui les blasons c’est cool, ça nous représente en tant que chevaliers). Après un bon repas et un debriefing de la journée, nous retournâmes avec nos frères et sœurs de chambrée, nous reposer, en possession de nos boucliers.

Nous

Ce diaporama nécessite JavaScript.